Un beffroi restauré pour les trois cloches de Sept-Frères

   De la voix même des maîtres d'oeuvre des travaux : « le beffroi de l'église de Sept-Frères était très abîmé et les cloches menaçaient de tomber » Alors des travaux ont été engagés afin de restaurer la charpente. Celle-ci a été tout bonnement démontée après bien évidemment que les trois cloches aient été descendues.

Les trois cloches ont un point commun : toutes ont été fondues dans les ateliers de Villedieu-les-Poëles.

  • A commencer par la plus grosse, fondue et refondue en 1914. Son poids frôle la tonne : 800 kg. Son nom de baptême Anna Maria Julia, voulu ainsi par sa marraine Mme Julia Loslier.

  • La seconde date de 1885, pèse 600 kg, a été baptisée Marie Alexandrine Victorine par Maria Ernestine Durand. On peut y lire : « avec vous je chanterai, avec vous je pleurerai ».

  • La troisième cloche, la plus petite bénie le 22 août 1954, a été baptisée Marguerite Renée Andrée par ses parrains Henri Auvray, Fernand Lebosquain, Georges Lucas et la veuve de Raphaël Dubourg. Sur celle-ci figure : « O vous qui entendez ma voix, soyez lui toujours fidèle ».

    Des cloches qui une fois retrouvée leur place dans le beffroi restauré comptent bien se faire entendre pendant de très, très longues décennies.

    Photos : lors de la réception de la charpente, en présence de M. Dupard et des charpentiers engagés sur ce chantier; une des trois cloches de Sept-Frères à sa remise en place.

 

Contact Mairie